Forum Rpg de style fantastique
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Clarimonde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clarimonde Parangon



Messages : 23
Expérience : 138

Feuille de personnage
PV:
130/130  (130/130)
Dégâts: 25
Dégâts Magique: 35

MessageSujet: Clarimonde    Dim 11 Jan - 16:53



 
Clarimonde


 
Nom? Clarimonde Parangon
  Âge Plusieurs centaines d'années
  Sexe Féminin
  Race  Vampire
 Classe  Sorcier
Situation Amoureuse? Célibataire
Familier? Un Hérisson
  Fidélité?  Aucune. La neutralité.
  Ce qu'il aime? Les choses de l'amour, le frisson de l'aventure, la fraîcheur de la lune en hiver.
  Ce qu'il n'aime pas? Ceux qui lui résistent, les faibles d'esprit, les trop grandes chaleurs.


 
Physique


Puisqu'il faut se soumettre à cet exercice qui n'en est pas un. Laissez moi alors faire une description qui n'en est pas une. Il est nécessaire lorsque l'on se veut malin de savoir se parer aux couleurs de l'illusion qui fera chavirer nos ennemis bien plus que nos amis. Ayant le goût de l'immodéré, c'est à celles de la Madone qu'elle s'est abandonnée. Elle n'a nul besoin de babioles et de rubans, qui ne sont que la promesse de lumière, boite à bijoux brillante cachant une perle fine et rare. Il n'est pas nécessaire de briller pour séduire. La nuit est bien plus accueillante que le soleil. La demoiselle sait cependant conserver toujours cet air tendre et infiniment bon qui à fait sa prospérité. Coquette mais simple, douce mais terrible, elle n'est rien de plus, rien du moins qu'un délicieux Oxymore dont le charme aura perdu bien des hommes. Il est évident que pour un œil averti, il lui serait difficile de cacher sa nature. D'aucuns la trouveront un peu trop pâle, certains lui trouveront une lueur étrange dans les yeux ou la peau un peu trop fraiche pour la saison. Surement auront ils raison, mais elle sait très bien s'en jouer et trouvera bien plus de raisons à la proximité corporelle si elle est transie de froid. Beaucoup trouvent de la douceur dans ses traits et de la tendresse dans son regard. Elle est assez grande et plutôt fine, ce qui n'est pour déplaire aux amateurs de formes harmonieusement réparties. n'ayant jamais eu rien à envier à personne, sa vie s'en trouva bien plus agréable sans qu'elle n'eut rien à y faire. Une bouille d'ange qu'ils disent. Très certainement, les mensonges les plus voyants sont souvent les couleuvres les plus aisées à faire gober. Pour parler plus simplement, disons qu'elle est d'une constitution tout à fait honnête. Sa peau est blanche, quelques veines peuvent se voir à certains endroits bien précis. Ses traits sont fins et des fossettes charmantes agrémentent son visage lorsqu'elle sourit. Ses pommettes sont visibles, juste ce qu'il faut et son visage semble en prise directe avec ses émotions. Il est on ne peut plus aisé de savoir ce qui se passe dans son esprit au moment exact où son visage change d'expression.


 
Mental

Nier qu'elle n'est en réalité pas vraiment facile à vivre serait mentir. Aux autres et à soi même. Il faut dissocier l'image nécessaire et la réalité des ambitions. Que j'éclaircisse mes propos? Bien entendu voyons, soyez donc un peu patient, laissez moi reprendre mon souffle. Qu'entendais-je par là? C'est en réalité très simple. Comment voulez vous qu'une femme qui n'a jamais eu à se faire violence pour obtenir ce qui lui était cher grâce à sa beauté, puisse être une personne réellement tendre, douce et bienveillante? La beauté corrompt l'âme, c'est un don qui se paie tout au long de la vie, et au prix fort je vous prie. .
Cependant, malgré la volonté forte et un orgueil sûr, elle n'est pas dénuée d'humanité, bien au contraire. Elle a su aimer un jour et cela lui à permis de réajuster la balance de ses sentiments. Adoucie et tournée vers ces plaisirs psychiques d'avantage que par les attraits des biens matériels, elle changea lentement de caractère. De la même manière, comment pouvez vous vous vanter d'être tout manichéen? ne savez vous donc pas que chaque homme est sans arrêt déchiré entre les différents sentiments qui se jalousent son corps et son esprit? Il en va de même pour ces anciens humains, souvent, notre charmante Clarimonde se trouve piégée entre l'envie de douceur et cette furieuse envie de sang gaspillé et d'orgies borgiennes. En tout cela, surement est elle une femme complète. Possédant quelques vices et d'autres vertus qui se battent chaque jour pour ne pas être oubliées. Ce qui maintient cet équilibre, c'est la force de l'amour. A fleur de peau, à fleur de cœur, elle cueille le jour, portée par l'amour. Elle aime aimer à n'en point douter et sacrifie volontiers tout ce qui lui est cher pour l'amour d'un battement de cil chéri. Nonobstant, petit détail important. Hommes de bien, prenez gardes, votre Dieu étant celui qui reçoit le plus votre affection, elle pourrait bien prendre ombrage. Et vous ne voulez pas voir un jour cette partie ombragée de la douce Clarimonde.


 
Histoire

Nouveau fait entendu: Beaucoup de monde au portillon mais peu d'élus. Et c'est bien connu, les vampires ne mordent pas n'importe qui. Il est fort probable que si vous passez le soir près des fenêtres des honnêtes gens, c'est son prénom que vous entendrez murmurer. Que ce soit en plein devoir conjugal ou au sein des rêves les plus prenants, c'est Clarimonde que vous pourrez discerner. Par quel miracle me direz vous? Il n'en est pas de plus simple, et l'amour de Dieu n'y est pour rien. Il est un fait non négligeable, une loi qui régit ce bas monde: Ne devient pas vampire qui veut.
La demoiselle était pourtant prédisposée. Une apparence tout à fait agréable et un caractère de reine. Pas la reine de comte de fée, ou plutôt si, un caractère de belle mère de comte de fait.
Née correctement , elle n'avait aucune raison de se se plaindre de sa situation. Comment l'aurait-elle pu sans passer pour une fieffée ingrate d'ailleurs. Elle put donc profiter de l'éducation, des joies de l'oisiveté financée par ses parents. Jamais la faim ne la dérangea, le froid fut un problème bien vite résolu par un bon manteau en fourrure qui lui allait -par ailleurs- divinement bien. Elle devint donc ce qu'on fit d'elle, une jeune femme gâtée, tant et si bien qu'elle commençait à pourrir. Une jolie pomme rongée par l'orgueil et la facilité. Elle se vit pousser des caprices par dizaines et supportait de moins en moins bien de les voir rester en suspends. Quelle vilaine demoiselle devenait-elle !

Sa dernière lubie, celle qui la tient depuis des années maintenant, lui coûta la mortalité. Et, comble de l'ironie, c'est l'église qui lui offrit ce péché. Alors qu'elle suivait ses parents tous les dimanches pour suivre une messe qui l'ennuyait au plus haut point, une idée aussi pourrie que son âme vint à germer en son esprit. Voir tous ces gens s'agenouiller devant un Dieu qu'elle n'avait jamais vu lui donna un furieux complexe. Pourquoi donc ne l'avait elle jamais vu? Après tout, elle était aussi méritante qu'il était nécessaire de l'être. Elle méritait bien une grâce divine, jolie et intelligente qu'elle était ! Pourquoi alors narrait-on à tout bout de champ les exploits de ces pauvres naïfs qui l'avaient eux vu un jour! C'était une honte, ce n'était pas juste !

Voici donc le jour où elle se mit à souffrir de tout cet amour pour celui qui est. Il lui était impossible de concevoir que l'amour était fragmentable puisque tous ce qu'elle possédait était exclusivement à elle. Lentement, son caractère se mit à s'attendrir, du moins, il se métamorphosa. Elle n'était plus si capricieuse que cela, elle passait désormais des jours entiers à se lamenter. Cette révélation avait mangé sa vie, il était en train de ronger sa jeunesse. Ceux qui aimaient Dieu ne l'aimeraient jamais. Toutes ses ambitions furent réduites à néant. Les lamentations semblaient être la seule solution viable à son problème. Et elle ne s'en priva pas. Jours et nuits elle poussait de longs soupirs. Et la situation aurait pu se solder par un bref mais définitif suicide. Elle avait déjà tout planifié, le trajet, l'issue. Elle avait décidé de mourir seule en foret, dévorée par les animaux. Ce serait rapide, et surement qu'elle laisserait une trace.

Ses parents furent ravis de la voir -presque- jovialement annoncer qu'elle allait se promener, que cela lui manquait. Ils oublièrent que ce n'était pas prudent l'espace d'un instant et elle put s'éloigner sans être inquiétée. Elle fut bien vite perdue et la nuit était déjà tombée. Enfin elle allait être libérée. C'était cependant parler bien vite. Alors qu'elle attendait la mort, assise sur une souche à peu près confortable, elle vit une lumière au loin. Transie par le froid et la peur au ventre, elle attendait l'inéluctable rencontre, et si c'était..Personne de déplaisant en tout cas. Lorsqu'elle entrevit ce visage éclairé par une torche à la chaleur vive, elle s'empressa de faire bonne figure. Ce galant là saurait peut être l'aider à aimer la vie, s'il ne lui donnait pas la mort. Elle ne perdrait rien dans cette histoire.

L'avenir prouva que non.Il lui proposa de nouveaux caprices, sut lui parler si bien de la futilité des sentiments humains qu'elle fut bien obligée de le croire. Et , lorsqu'il lui apprit qu'il n'y aurait rien de plus simple que de rediriger la ferveur dans sa direction, il gagna la partie. Durant des semaines, ils se rencontrèrent régulièrement, ils passèrent des heures à discuter, elle apprit tant sur l'homme et sur l'ordre des choses qu'elle ne se rendit compte que tard qu'il avait pris sans lui demander son cœur en échange. Oui, elle l'aimait, et c'est donc sans pudeur aucune qu'elle offrit son cou à la chaleur de ses baisers. Elle se sentait si bien en sa présence, elle s'était parfois dit que cette attirance était malsaine, mais la couleur de ses yeux effaçait bien vite ces pensées. Et, c'est ce soir de Juin qu'il apposa son sceau sur son destin.

Il l'avait invité dans cette demeure simple mais confortable où il avait ses quartiers. Il lui proposa de se restaurer et ils conversèrent encore tard dans la nuit. Jamais elle ne s'était demandée pourquoi ils ne se voyaient qu'entre le crépuscule et l'aube, il avait su lui prouver la beauté de la nuit tant de fois. Elle ne se fit pas prier lorsqu'il lui offrit ses bras. Et elle se souviendrait longtemps de cette étreinte. Quelle douleur, et tout ce sang qui s'échappait d'elle sans qu'elle ne put rien y faire. Et son calvaire dura trois jours durant. Elle perdit bien du poids, de la couleur également, et il lui sembla alors que le froid ne voulait plus se défaire de son corps. "J'ai froid à l'âme" lui dit elle alors qu'il veillait sur elle. Les paroles du beau jeune homme ne suffirent pas à effacer la douleur lancinante qui allait crescendo.

"Je vais mourir tu sais."
"Ne t'inquiètes pas, douce demoiselle, la mort n'est qu'une aube douloureuse."

Et elle mourut. Quelques secondes de vide, et soudain, une envie étrangère. Elle fut la première étonnée de voir qu'une envie d'hémoglobine avait remplacé son habituelle envie de sucreries. Il lui fut bien vite expliqué les rudiments de la vie de vampire, et, elle fut d'ailleurs bien vite abandonnée. Il avait disparu sans laisser de trace après l'avoir mise en garde sur tous les risques qu'elle encourait désormais. Elle fut inconsolable. Elle avait gagné la vie mais perdu son amour. Elle pleura tant qu'elle aurait pu se dessécher. Elle passa des mois à passer le manque dans la chasse, préférant être la cruelle amante que l'amoureuse délaissée. De nouveau, la vilaine fille faisait loi.

Et un jour, elle croisa ce jeune homme qui allait le jour même entrer dans les ordres. Il était si beau qu'elle se sentit de nouveau dévorée par la flemme de la jalousie. Elle mit un point d'honneur à s'en faire aimer et y réussit si bien qu'elle finit par se prendre à ce jeu délicieux qui lui avait tant manqué. Mais ces hommes de foi qui gardaient leurs nouveaux protégés farouchement l'éloignèrent d'elle. Elle apprit qu'il avait du partir, loin..Ô malheur, elle allait perdre une nouvelle fois un homme !

"Hors de question!"

Elle ne le laisserait pas s'en tirer à si bon compte ! Elle n'avait rien à perdre e, ses parents étaient déjà morts de vieillesse, elle prit donc des affaires, de quoi s'acheter une vie ailleurs. Et c'est après quelques préparatifs et des mois de voyages inconfortables qu'elle s'installa dans ce petit village où elle l'attendrait en s'occupant avec tous ceux qui joueront malgré eux le jeu dangereux de l'amour.



En plus.
Pseudo : Ouroboros

Âge : Plus de vingt roses ont fané.

Études/Travail : //

Hobbies/Passion : Le Rp. De toute évidence.

Opinion sur le Forum : Du bon et du moins bon.

Comment avez-vous connu le Forum : C'est de la faute du fondateur

Code du Règlement :  Validé par le Cerf


 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NéoLéo
Fondateur


Messages : 79
Expérience : 238

Feuille de personnage
PV:
190/190  (190/190)
Dégâts: 25
Dégâts Magique: 59 (+40)

MessageSujet: Re: Clarimonde    Dim 11 Jan - 18:44

Bienvenu parmi-nous (Ou qui l'est le chaton ?!) !

Vu la qualité de ton texte, je trouve inutile de passé par le détail de chaque partie, du coup je vais aller directement à l'essentiel.

Ta façon d'écrire est très agréable et tes textes permette facilement de cerné le personnage; bien que visuellement seul l'avatar nous permet de se faire une idée exact. Ton histoire est très bien menée et j'arriverai presque à avoir de la peine pour ton personnage, bien sûr je doute qu'elle en aura pour ces victimes !

Voici donc ton cadeau de bienvenue :

Bonus en pièces d'or : 156
Bonus en Xp : 78 +50 pour être dans les premiers inscrit (138)

Si tu as la moindre question n'hésite pas à les poser dans la partie du forum consacrée à cela, de le demander au staff par Mp ou sur la CB ou même de les posées ici. Je te guide vers le Le Dojo pour y profiter d'un petit entrainement qui te rapportera connaissance et aussi ta première Rune.

Au plaisir de te rencontrée au fil de tes Rp's.

NéoLéo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternalrune.forumsrpg.com
 
Clarimonde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Rune :: Administration :: Présentation des Membres :: Présentations validées-
Sauter vers: